Le berceau en carton

Depuis quelques mois, un bébé a fait son apparition à la maison. D’un coup, comme ça !

Il a fallu s’équiper. De très nombreuses choses sont nécessaires et nos barrières sur les choses que nous ne prendrons jamais pour nos enfants, tombent en fonction des besoins, du prix et de la fatigue. Cependant, avant que bébé ne soit là, nous avons fait quelques choix plus ou moins pertinents. Nous vous racontons comment nous avons choisi le berceau de bébé.

Le berceau familial

Du côté de la famille de Florence existe un très grand berceau familial, à plus de 900 km de chez nous. C’est un peu loin. Cela a beau être un berceau de famille, sa grande taille et son encombrement me font peur !

La cousine de Florence, enceinte en même temps vit à deux pas de l’endroit où celui-ci est entreposé. Évitons les grands trajets et les conflits de famille, nous partons à la recherche d’autre chose.

Sauf que, dans notre démarche, acheter un nouvel objet ne nous enchante guère. Les produits d’occasions sont toujours là pour nous aider.

Il faut avouer, je m’intéresse très peu au choix de l’endroit ou va dormir notre future progéniture. Du moins, la pièce, c’est décidé. Ce sont les fioritures qui emplissent la pièce qui ne font pas partie de ma charge mentale. Erreur ? 🙂

Florence en profite pour parler de berceau en carton. Le projet est immédiatement sur les rails. Mais une grande question reste en suspend. Ça ressemble à quoi ?? Et s’il fait pipi ? Comment ça marche ?

Le berceau en carton

Le premier réflexe lorsque nous entendons parler d’un nouvel objet, c’est d’aller faire un tour sur internet pour voir à quoi cela ressemble. Surprise, ce n’est pas la forme qui nous interpelle mais le prix. C’est aussi cher, voire plus, que les berceaux traditionnels. Il y a de l’or dans ce carton ?

A ces prix là – aux alentours de 60 € d’occasion, autant prendre des cartons de nos emballages et essayer de faire un truc stable ! Le berceau est à 79 € neuf, les prix varient en fonction des sites. Chose assez extraordinaire, maintenant que nous n’en avons plus besoin, je viens de le trouver à 30 € sur le bon coin.

À quoi ça ressemble ? À ça !

Berceau en carton fait main

Non je déconne ! Voici le vrai berceau :

image du berceau en carton vu de profil

Il est démontable facilement. C’est assez pratique ! Nous l’avons embarqué un peu partout pendant les premiers mois de bébé. Une fois démonté, il est en trois parties. Les deux côtés « tribord » et « bâbord » se séparent. Les bords avant et arrière sont reliés entre eux.

Le voici démonté :

Berceau en carton démonté

Les faces blanches du berceau en carton sont plastifiées. C’est donc entièrement étanche. Elle recouvre tout l’intérieur et une partie de l’extérieur. Vous ne verrez pas bébé traverser le carton s’il y a des fuites avec ses couches, ouf. Le problème des fuites est résolu. On sait maintenant à quoi il ressemble, nous connaissons son prix. C’est parti !

Après quelques recherches sur le bon coin, nous trouvons notre bonheur pas très loin de chez nous. Le berceau est vendu avec un petit matelas, des draps et alaises.

Notre premier réflexe, une fois le berceau à la maison, c’est de vouloir le décorer. Mais la partie plastifiée est vraiment étanche et nos feutres, stylos ou autre ne restent pas dessus ! Finalement,  nous arrivons à coller quelques décorations mais le temps passe vite. Si vite que bébé arrive alors que nous n’avons pas fini la déco. Tant pis…

Le berceau en carton

Nous avons appris, à nos dépens, que les bébés bougeaient beaucoup. Ils ont des sursauts durant la nuit ou leurs siestes. Et les sursauts de bébé l’amènent à se cogner contre les bords du berceau en carton. Rien de grave pour lui. Cependant ça fait du bruit et le réveil… Dans les moments où nous cherchons le repos et les moindres minutes pour faire la sieste, c’est plutôt désagréable.

Sur Le bon coin, il existe une sorte de draps molletonné à mettre sur les parois du berceau. C’est un élément qui me semble indispensable aujourd’hui et qui nous a manqués !

L’expérience a été excellente mais à cause du problème précédent, nous avons mis rapidement bébé dans un lit parapluie. Enfin, il n’est plus réveillé par ces propres bruits. Mais il ne fait toujours pas ses nuits !

C’est pour cela que nous avons opté pour une nouvelle solution, plus radicale et qui a vocation à faire ses preuves sur le long terme : le matelas au sol. On vous en dira plus dans un autre article.

Je suis sûr que notre sommier en caillebotis vous intéresse !

Si vous aimez, partagez !Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *