Depuis que nous sommes à l’Amap, nos déchets organiques se sont multipliés. Nous sommes envahis ! Pour pallier ce problème, nous avons acheté début 2014 un lombricomposteur. Nous avons rédigé un premier bilan en août 2014 après quelques mois d’utilisation, à découvrir ici. Aujourd’hui, nous vous racontons pourquoi nous avons abandonné nos vers.

Les animaux de compagnie, c’est fini !

Les mois passent et nos efforts pour maintenir en vie nos animaux de compagnie se démultiplient. Notre lombricomposteur est de plus en plus malade, on vous raconte pourquoi…

Durant l’été, avec les fortes chaleurs, les vers souffrent. Nous vivons en appartement et avons une grande terrasse extérieure qui accueille généreusement notre composteur. Cette terrasse, orientée sud, n’est pas épargnée par les chaleurs, bien au contraire. Or, plus il fait chaud, plus les mouches apparaissent et donc, l’envie de rentrer dans un endroit frais le lombric diminue. Sauf que la chaleur, ce n’est pas compatible avec l’environnement des vers.

Nous avons mis le composteur sur le balcon pour une raison toute simple. Au début, il était dans notre la salle de bains, je ne me souviens plus très bien pourquoi nous avions choisi cet emplacement… Puis, il a été déplacé dans la cuisine. Le développement de (très) nombreuses petites mouches nous a obligeait à le mettre sur le balcon. Elles ne sont pas dangereuses, ni pour nous, ni pour les vers. Malheureusement, elles sont vraiment envahissantes : c’est l’horreur. A chaque fois que l’on soulève le couvercle pour ajouter nos déchets, un nuage de mouches s’échappe.

Il paraît que ce problème est lié au « milieu » dans lequel le compost évolue. Le compost pouvant devenir acide avec le temps, cela favorise l’apparition de mouches. C’est en ajoutant des coquilles d’oeufs séchées et broyées qu’on lutte contre cette acidité. Par contre, une fois les premières petites bêtes enfermées, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser. Il existe des solutions pour lutter contre leur développement. Je vous invite à lire le lien suivant qui donne de super idées :

Notre solution, c’est de sortir le composteur dehors. Chez nous, dehors, c’est le balcon. Sauf qu’avec la chaleur, les choses empirent. Premièrement, il y a de plus en plus de mouches, deuxièmement il me semble que de nouvelles espèces de vers (et autres animaux) font leur apparition. J’hésite encore à appeler des biologistes pour leur montrer nos découvertes. C’est difficile de s’occuper de cette boite qui ne nous attire plus vraiment. La motivation n’est plus là.

Le grand changement

Nous profitons de cette baisse de motivation pour effectuer une requête auprès de notre syndique : « Pourriez-vous installer un composteur collectif dans la résidence ? ». Requête acceptée immédiatement et suivi de l’installation de celui-ci par la mairie.

Nous avons une alternative pour nos déchets, c’est le moment de dire stop ! Composteur collectif, bienvenu à toi, composteur d’appartement, nous t’abandonnons pour un temps.

A bon entendeur : le jour où un composteur d’intérieur n’attirera plus ces petites bêtes volantes, le compostage tiendra sa révolution.

Nous avons peut-être perdu une bataille, mais ne voulons pas abandonner notre boite à son triste sort. Elle ne restera pas enfermée dans un placard à vitam Etaernam… Nous allons déménager dans une maison avec un petit jardin. Ce sera l’occasion de renouveler l’expérience.

Ne soyez pas découragé par notre expérience. Ceux qui ont fait l’expérience des mouches, comment avez-vous géré cette situation ? 

Si vous aimez, partagez !Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+

One thought on “Lombricomposteur : nous avons abandonné

  1. halais dit :

    bonjour,
    j en ai eu un : rien a redire. JAMAIS une mouche.
    orienté au nord, jamais eu de probleme.
    une couverture dessus en hiver et ca n a jamais gelé.
    j’ai toujours fait tres attention a respecter le « regime » des vers de terre.
    ayant déménagé j ai du le rendre a la mairie.
    je pense que ton orientation plein sud a été un facteur important de l arrivee des mouches
    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *