Micro-ondes, vivre sans ?

Chez nous c’est fini. Le micro-ondes n’a plus sa place. Ou plutôt si, sa place est en ce moment même dans un carton, en attente d’être revendu. Mais pourquoi souhaitons nous tuer le micro ondes ? Comment vivons-nous sans ? Nous vous racontons 11 mois sans micro-ondes.

Pourquoi vivre sans micro-ondes ?

Nous avons lu le livre de Béa Johnson : « Zéro déchet », qui fera l’objet d’un article dans ce blog. Béa nous dit (Oui, je l’appelle par son prénom 🙂 ) que le zéro déchet commence par l’action de se séparer de ce qui ne nous sert pas. Même si le micro-ondes faisait partie de nos habitudes, nous avons décidé de tenter l’aventure sans. Et depuis 11 mois, nous avons survécu.

Nous nous en servions principalement pour réchauffer notre lait et quelques plats. Nous avons changé nos habitudes et utilisons le gaz et le four. Un peu plus contraignant que le micro-ondes, le four est une bonne alternative. Cependant, il n’a pas que des avantages. Il demande un préchauffage et consomme plus d’électricité. Mais faire chauffer des aliments en prenant son temps, permet d’avoir de la nourriture avec plus de goût. En cuisant plus doucement, celui-ci se bonifie 🙂 La nourriture, l’eau, le lait que nous faisons chauffer avec le micro-ondes n’a pas le même « goût » que chauffés à la poêle ou au four. Bref, avec cette habitude nous rentrons un petit peu dans le monde de la slow food.

Un meilleur goût, et de la place en plus !

Le micro onde, sorti de la cuisine a libéré un peu d’espace dans notre cuisine. On se rend compte que, vivre avec moins c’est possible, et libérer de la place permet de cuisiner plus facilement. Attention à ne pas chercher à combler le trou laissé par le micro ondes par un autre objet 😉

Plus de goût, d’espaces et moins d’ondes ?

Potentiellement oui. La sur-exposition aux ondes commence à être un facteur de risque à l’étude. On se pose moins de question et c’est du stress en moins.

Micro-ondes, vivre sans ?

Sans micro-ondes, on vit très bien. On ne ressent pas de besoin particulier de faire chauffer rapidement un plat. On prend un peu plus le temps et on passe par la poêle. Nous pensions gagner un peu d’argent en le revendant. De ce côté là c’est raté. Nous n’avons pas réussi à le revendre sur leboncoin, ni pendant un vide grenier.
Par contre, nous avons fait de la place dans la cuisine, ce qui nous permet de mieux cuisiner. Reste à voir ce que nous allons faire le jour où nous aurons un enfant. Pour le moment, la vie sans micro-ondes c’est pour nous !

Et toi, cher lecteur, penses-tu pouvoir vivre sans mico-ondes ?

Si vous aimez, partagez !Share on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+

6 thoughts on “Micro-ondes, vivre sans ?

  1. laurence dit :

    je n’en sais rien mais je me suis posée la question… et votre article me l’a fait poser encore plus : chez nous il sert au réchauffage et décongélation et c’est tout!! cela me tente mais j’avoue que j’hésite…il faut que cela murisse encore un peu

  2. sarah dit :

    Bonjour.
    Génial cette expérience.
    Je ne sais pas si vous y avez pensé mais vous pouvez mettre le micro onde sur donnons.org si vous n’arrivez pas à le vendre.
    Sarah

    • Thibault dit :

      Bonjour Sarah,

      Merci pour ton message. C’est une excellente idée. À ce jour, nous n’avons pas essayé de le vendre pour une très mauvaise raison 🙂

      Notre Micro-onde est effectivement toujours dans notre placard et nous avons un poil peur de nous en séparer.

      Un bébé va arriver dans la famille. Pour nous assurer que nous gérons la décongélation de certains repas (pour le lait au début) nous avons décidé de le garder « en secours ».

      Et tu nous donnes une super idée : faire un post pour mettre en avant le site de donnons.org 🙂

  3. Koriaendre dit :

    Bonsoir,

    Sympas cette expérience.
    Sauf que je ne suis pas sur que ce soit l’approche la plus saine. Il est possible que le gout en plus de la cuisson traditionnelle soit une cuisson en trop. La cuisson classique génère de HAP qui ne sont pas ce qu’il y a de plus sain.
    La meilleure cuisson est celle de la cuisson à la vapeur, qui agit comme un tampon thermique et évite la formation de HAP.
    Mais vous vous plaigniez déjà du gout avec le micro onde, alors la …

    https://www.consoglobe.com/le-four-a-micro-ondes-pas-si-mauvais-que-ca-cg

    Cordialement

    K.

  4. Matt dit :

    Bonjour.

    JE M’INSURGE !!!

    Je tombe par hasard sur votre site/blog (google : fabriquer son essuie glace seul). Pas vraiment le temps d’aller plus loin, mais ça à l’air sympa. Dommage qu’il n’y ai pas de lien facebook pour vous suivre.

    Je me permets de vous écrire car je pense que se séparer du micro onde est une hérésie. Effectivement cuire sans micro-onde produit moins d’onde, mais celles du micro-onde sont-elles vraiment néfastes ?
    Effectivement ça libère de la place et la cuisson à la poêle est meilleure en gout. Par contre la cuisson à la poêle peut être cancérigène (Téflon abimé et surtout aliments brulés) et que c’est beaucoup plus énergivore, avec ou sans couvercle. Et me parlez pas d’utiliser du gaz naturel à la place d’électricité !!

    Amicalement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *