Fabriquer son savon bio et écolo

Les savons bio sont particulièrement chers en magasin, ce qui pousse de nombreuses personnes à préférer les produits industriels. Toutefois, fabriquer son savon bio soi-même peut être très avantageux que ce soit d’un point de vue financier et écologique et le procédé n’est pas aussi difficile qu’on ne le craint. Découvrez comment faire votre savon bio et écolo à la maison.

La saponification, c’est quoi au juste ?

Globalement, la saponification est le processus de fabrication d’un savon. Qu’il soit artisanal ou industriel, il faut impérativement passer par cette étape. Ce procédé consiste à générer une réaction chimique entre de l’huile et de la soude caustique afin d’obtenir un savon.

La réaction ne s’arrête que lorsqu’un des deux composants est complètement épuisé. Dans le cas où l’huile disparait complètement, le produit obtenu est un savon caustique ; dans l’autre cas, il s’agit d’un savon surgras qui est la plupart du temps recherché dans le domaine de la savonnerie.

La technique de saponification différencie un savon industriel d’un savon artisanal bio. Pour le premier type, le procédé utilisé est la saponification à chaud. Le mélange est porté à plus de 100°C et le savon peut être utilisé plus rapidement après la fin du processus.

La saponification à froid, est plus lente, mais le savon garde toutes les vertus de ses composants (glycérine naturelle et bienfaits de l’huile végétale). Elle permet d’obtenir des savons bio et écologiques.

Les ingrédients nécessaires

Les principaux ingrédients nécessaires pour fabriquer un savon bio sont l’huile végétale, la soude caustique, de l’eau et des huiles essentielles.

Huile végétale

Il existe toutes sortes d’huiles végétales que vous pouvez choisir sur le marché. Huile de coco, huile d’olive, huile d’amande douce… une grande variété s’offre à vous pour la réalisation de votre savon. Le plus important est que l’huile soit certifiée bio à l’achat et ne contient aucun ingrédient susceptible d’être chimique.

Apportez une attention particulière aux propriétés de l’huile que vous allez choisir, car le savon va également obtenir ces vertus. Par exemple, l’huile de coco est reconnue pour ses bienfaits nettoyants et moussants. Le savon va également obtenir ces mêmes caractéristiques.

Soude caustique

Pour la saponification à froid, la soude caustique utilisée est l’hydroxyde de sodium. Il s’agit de l’élément clé qui va permettre de transformer l’huile végétale en savon. Dangereuse à manipuler, il est nécessaire de prendre des mesures de précaution pour prévenir les accidents dus à son utilisation.

Bien qu’elle fasse partie des ingrédients pour fabriquer le savon bio, la soude caustique est absente du savon, une fois le processus terminé. En effet, elle réagit complètement avec l’huile végétale et pas même un résidu ne subsiste. C’est la raison pour laquelle le savon peut être utilisé sans danger.

Eau

L’eau sert de solvant lors de la saponification. Elle dissout la soude et crée la soude caustique qui va entrer en réaction avec l’huile. Globalement, les molécules d’eau demeurent intactes lors de tout le processus et elles sont d’ailleurs présentes dans le savon final.

Toutefois, il est déconseillé d’utiliser de l’eau courante qui présente de nombreux autres éléments tels que le calcium ou le magnésium. De l’eau déminéralisée est la plus adéquate pour réaliser un savon bio saponifié à froid.

Huiles essentielles et colorants naturels

Grâce à ces 3 ingrédients précédents, votre savon sera efficace, mais manquera d’esthétique. Des huiles essentielles sont donc nécessaires pour offrir une touche de senteur à la préparation. Il en existe toute une panoplie : eucalyptus, lavande, citron… vous en trouverez pour tous les goûts et les envies.

Les colorants naturels peuvent également être ajoutés à la mixture afin d’apporter plus de couleur au savon. Laissez aller votre esprit créatif pour obtenir une coloration unique et originale au produit fini.

Le matériel indispensable

La saponification est un processus qui n’est pas compliqué, mais qui est dangereux pour la santé à cause de la réaction qui se produit entre la soude caustique et l’huile. Des mesures de précaution sont à prendre pour éviter les accidents.

Premièrement, enfilez une paire de gants en latex pour que vos mains n’entrent pas directement en contact avec les divers ingrédients.

Deuxièmement, vous devez également protéger les yeux et le nez des gaz et des éventuelles projections qui se forment lors de la réaction. Portez donc des lunettes de protection et un masque pour vous protéger.

Troisièmement, enfilez une blouse pour préserver les vêtements des éclaboussures lors du processus. Veillez à ce qu’elle soit bien épaisse pour protéger de façon optimale vos habits.

Enfin, aérer convenablement la pièce où va se dérouler le processus. Le gaz qui se forme risque de vous étouffer.

Les étapes de fabrication

La première étape consiste à peser une proportion raisonnable de tous les ingrédients selon la quantité de savon que vous souhaitez obtenir.

Versez ensuite minutieusement la soude dans l’eau (jamais le contraire). La réaction va faire monter progressivement la température aux environs de 80°C et émettre un gaz peu agréable pour le nez et les yeux.

Le temps que la soude caustique redescende en température, placez l’huile végétale dans un bol et chauffez-la au bain-marie pour la faire fondre convenablement.

Mélangez ensuite l’huile et la soude caustique et remuez avec une spatule en bois. Vous pouvez vous servir d’un mixeur pour mélanger plus efficacement et vous arrêter lorsqu’une légère tâche apparait sur la pâte.

Versez ensuite l’huile essentielle et le colorant et repassez rapidement au mixeur. Le temps commence à presser, puisque la pâte durcit rapidement. Versez le tout dans un moule et patientez 24 heures avant de démouler. Attendez ensuite 4 à 5 semaines avant d’utiliser votre savon bio et écologique.

Le savon à partir de vieux savons, c’est possible

Pour être dans l’esprit « zéro déchet », vous pouvez récupérer les vieux morceaux de savon que vous n’utilisez plus. Râpez-les dans un bol et faites chauffe de l’eau sans qu’elle ne bouillît complètement. Vous pouvez y ajouter un colorant naturel pour un aspect plus esthétique du savon final.

Versez ensuite l’eau bien chaude dans le saladier contenant les paillettes de savon et mélangez allègrement. Faites chauffer le mélange pendant quatre minutes avant de mélanger une nouvelle fois.

Faites chauffer encore une fois jusqu’à obtention d’une pâte bien homogène. Versez de l’huile essentielle pour plus de senteurs et mélangez une dernière fois avant de verser le mélange dans un moule. Patientez entre 12 et 24 heures selon la consistance souhaitée du savon. Vous pouvez utiliser directement le produit obtenu.

Conclusion

Il n’y a rien de tel que réaliser soi-même des produits pratiques comme le savon pour obtenir un résultat  la fois sain, bio, écologique et économique. Si vous ne réussissez pas dès la première fois, ne perdez pas patience et persévérez, vous serez tôt ou tard un as de la fabrication du savon fait-maison.

Si vous aimez, partagez !Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.