8 mois.

Cela fait 8 mois que nous vivons avec des vers à la maison. On le vit bien, et eux aussi 🙂 Mais ça n’a pas été facile tous les jours. Voici un petit retour d’expérience. Mais avant, remémorez-vous l’arrivée du lombricomposteur dans l’appartement grâce à l’article : Nos amis les vers.

Durant les deux premiers mois, le nombre de vers à l’intérieur du lombricomposteur était insuffisant. Nous apportions trop de nourriture et les petites bêtes avaient du mal à l’absorber. Il a fallu trouver un rythme de croisière. Quelle quantité de nourriture mettre et avec quelle régularité ? Notre conclusion : mettre l’équivalent d’une boite de glace composée de nourriture et de bouts de cartons tous les 2 à 3 jours. Cela nous a permis d’habituer nos vers à ne pas avoir à manger tous les jours et nous a permis de partir en vacances 🙂 Maintenant, ils sont beaucoup plus nombreux. Mais aucun ne cherche à s’échapper et leur population s’auto-régule.

lesvers

 

Commençons par les moins pour ne pas finir sur une mauvaise impression !

les moins

Les moucherons

Un beau jour, alors que nous allions donner tranquillement à manger à nos vers, il s’est passé une chose qui a changé à jamais notre vision du lombricomposteur ! Mais avant de vous raconter la petite histoire, petite précision. Durant les 4 premiers mois, notre lombricomposteur était dans notre salle de bain. Celui-ci ne dégagait aucune mauvaise odeur et aucun vers n’a cherché à s’en échapper. Il se fondait dans la masse de choses mal rangés. C’était le paradis ! Puis un jour …

En soulevant le couvercle du lombric, une dizaine de moucherons se sont envolés. Jusque là, rien de bien grave. Le lendemain, une vingtaine de petites bêtes aillées étaient présentes.  Le surlendemain c’était quarante ! Plus le temps passait et plus la quantité de moucherons était importante. Nous avons du installer des pièges à mouches dans notre salle de bain, envahie par des centaines de moucherons. Le cauchemar !

D’où viennent ils ?

Lorsque la nourriture à jeter traîne un peu trop longtemps dans la cuisine, des mouches peuvent venir y pondre. C’est le point d’entrée numéro un. Si en plus, vous mettez beaucoup de marc de café dans votre composteur, alors le milieu devient acide. Ceci favorise leur développement. L’idéal pour maintenir un pH neutre est d’ajouter des coquilles d’œufs.

Comment s’en débarrasser ?

Là, ça se complique. Il faut rajouter pas mal de coquilles d’œufs. Mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi réduire l’humidité à l’intérieur du composteur. Pour cela, un arrêt total de nourriture est nécessaire. Avant cela, il faut ajouter du carton qui absorbera l’humidité et recouvrir le tout de terre afin de tuer les moucherons dans leurs œufs. Le best of est de pouvoir garder le robinet ouvert afin de favoriser le départ du thé de vers. On a aussi essayé de laver régulièrement le couvercle avec du savon noir.

On a réussi, en déplaçant le lombricomposteur sur notre balcon et en mettant en pratique toute ces techniques,  à réduire le nombre de mouches. Mais impossible de les supprimer. Il va falloir vivre avec !

lombricdehors

 

Les coquilles d’œufs

Qui dit beaucoup de moucherons dit beaucoup de coquilles d’œufs. Rien d’extraordinaire là-dedans. Alors pourquoi on en parle ? Parce qu’au bout d’un moment, nous avons voulu récupérer notre compost. Et là, surprise !  Les vers ne mangent pas les coquilles ! Nous avons du trier le compost pour enlever les gros bouts de coquilles qui ne se sont pas dégradés. Il faut donc bien broyer les coquilles avant de les mettre dans le composteur !

Ce que nous avons récupéré est bien noir, couleur terre. Après le tri des coquilles, nous en avons mis dans nos plantes. Mais maintenant on en a trop ! Il parait qu’il se conserve 6 mois avec des propriétés très nourrissantes. C’est composé de milliers de micro-organismes qui vont mourir petit à petit.

 

Parce que heureusement, il y a des plus !

les plus

Le compost

Nous avons récupéré l’équivalent de 2 étages de compost. Souvenez-vous dans notre article précédent des étages que nous avions à notre disposition. Nous avons pu mêler ce compost à de la terre ou planter directement nos tomates dedans ! Et cette année, bonne surprise, nos tomates se portent à merveille ! Il faut savoir qu’elles sont cultivés en pot, sur notre balcon. C’est pas l’idéal pour des tomates.

Du compost on en a maintenant à revendre ! Qui en veut ?

 

Le thé de vers

Petit à petit le composteur rend du jus. Cela à bien du mettre trois mois avant que le notre nous fournisse sa première goutte. C’est un jus très noir qui a tendance à puer ! Surtout qu’on a vite oublié de nettoyer le bac toutes les semaines. De là, les vers se noient, meurent et se décomposent dans le jus. C’est à ce moment qu’il faut remplir ces poumons pour sentir un bon coup ce jus ! Chiche !

Ce jus, on le dilue à 1 pour 10 ou plutôt 1 pour 20 avec de l’eau. Ensuite on arrose les plantes avec. Je trouve ça magique. Nos plantes reprennent vraiment vie avec ce thé ! Ici aussi, on en a à revendre ! Faites-moi signe !

thedevers

 

Réduction des déchets

Les flemmards vous diront que c’est le summum. On réduit considérablement nos déplacements à la poubelle de la résidence ! Une très grande partie de nos déchets vont dans le lombricomposteur. Et ça marche ! C’est d’ailleurs dans cet esprit de réduction des déchets que la ville de Dax installe des composteurs dans des résidences privées. Comme dirait un certain Béno : « C’est toujours mieux de se retrouver à coté du composteur pour discuter avec ses voisins qu’à coté de la poubelle ». N’ayant pas de composteur dans la résidence, je vais tenter l’approche poubelle pour mieux connaître mes voisins. Je vous en direz plus !

Au fait, les vers ne savent pas nager…

 

Y’a surement pleins de choses que vous souhaitez savoir et qu’on ne vous a pas dit, posez-nous vos questions dans les commentaires !

Si vous aimez, partagez !Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter

2 thoughts on “Lombricomposteur : et si on vous donnez des nouvelles de nos vers !

  1. david dit :

    Super initiative meme si je pense que cest plus facile dans une maison avec jardin.

    Question: a Dax vous etes taxé sur le volume d’ordures menageres ou sur le nombre de levees ?

    (cet article m’a fait decouvrir votre blog. Je vais suivre ca cest interessant tchuss)

    • Thibault dit :

      Salut David !
      Ce lombricomposteur est normalement fait pour être en appartement. Ce sont des vers spéciaux qui mangent ta nourriture avant qu’elle pourrisse. Ils sont assez sensibles aux variations de température. Il existe aussi d’autres types de compost à mettre dans le jardin.

      Pour répondre à ta question sur les taxes, la mairie de Dax ne nous taxe pas sur le volume des ordures ménagères. Nous faisons ça par pur … plaisir !

      Oh, nous ne sommes pas des plus réguliers sur la parution des articles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.